1558399_10152226593593179_723315437_n

Je peux bien le dire :

j'étais sous la table, lors de l'entretien entre Hollande et le pape.

Voici le début de leur conversation. 

 

- Asseyez-vous, mon fils. Ah, c'est déjà fait. Bon. 

– Bonjour, mon Pape. Ça va comme vous voulez ?

– Non. Je suis très préoccupé par les rumeurs de scandale à votre sujet.

Pour le chef d'une nation fille aînée de l'Eglise, c'est fâcheux. 

– Je reconnais que ça la fiche mal, mon saint père. Mais vous connaissez les femmes...

– Moins bien que vous. 

– Oui... Enfin, ce n'est pas simple. 

– Mais vous vivez dans le péché. J'ai beau avoir les idées larges...

Vous qui avez fait voter le mariage pour tous, vous ne comptez pas régulariser votre situation ?

– Oh, pour ça, vous en faites pas, l'abbé. C'est réglé. La Trierweiler peut faire ses bagages.

Dès mon retour à Paris, je la répudie et je l'expédie en Inde se refaire une santé.

Il y a assez longtemps qu'elle me casse les...Bref. J'ai déjà pris son billet sur Air France. 

– Est-ce bien convenable, cette façon de traiter cette... euh... cette personne ?

– Ben tout de même, le bonhomme sait vivre, je lui ai pris une business class.

D'ailleurs, la compagnie n'a rien à me refuser, c'est elle qui régale. 

– Ah, alors..." 


Ensuite, on a papauté...
Pardon. 
On a papoté sur des sujets très secondaires :

la faim dans le monde, les massacres de chrétiens, les guerres ici et là.

Ça n'intéresse personne. "

 

                             Miklovitch Klubox en direct du Vatican 

 

                                             ( journaliste à l'Os à Moelle )